campagne publicitaire

Ce que vous devez absolument connaître sur les médias sociaux en 2018

No comments

Les chiffres clés des réseaux sociaux en 2018

Selon les études de l’agence We Are Social Singapour et Hootsuite, nous sommes plus de 7,5 milliards de personnes sur notre planète. Parmi ce chiffre, on compte :
– 3,8 milliards d’internautes, soit 51%.
– 3,0 milliards d’utilisateurs des réseaux sociaux, soit 40%
– 2,8 milliards d’utilisateurs des réseaux sociaux sur les appareils mobiles, soit 37%

En 2017, plus de 46% des personnes accèdent à Internet et 40% utilisent les réseaux sociaux, contre 31% en 2016. Ensuite, la quasi-totalité (9/10) des personnes sur les réseaux sociaux utilise un appareil mobile, soit 2,78 milliards sur 3,03 milliards.

Le top 10 des réseaux sociaux en 2018

Facebook tient encore la première place selon les données recensées en jugeant cette liste :
1. Facebook : 2,072 milliards d’utilisateurs actifs par mois
2. YouTube : 1,5 milliard
3. Instagram : 800 millions
4. Qzone : 638 millions
5. Twitter : 330 millions
6. Sina Waibo : 313 millions
7. Baidu Tieba : 300 millions
8. Pinterest : 200 millions
9. Snapchat : 178 millions
10. LinkedIn : 115 millions

réseaux sociaux

Le top 5 des applications de messagerie en 2018

Ici, Facebook conserve encore sa place avec Messenger dans la liste suivante :
1. Facebook Messenger : 1,3 milliard
2. WhatsApp : 1,3 milliard
3. WeChat : 938 millions
4. QQ: 861 millions
5. Skype: 300 millions

Les réseaux sociaux en France en 2018

Selon les chiffres donnés par le Baromètre du Numérique, seuls 67% des internautes français sont actifs sur les réseaux sociaux.

Ainsi vient la conclusion que la France est le pays qui utilise le moins les réseaux sociaux en Europe avant l’Allemagne.

La popularité des réseaux sociaux en France

Médiamétrie mesure chaque mois le nombre d’usage approximatif des sites internet sur desktop et aussi sur les appareils mobiles.

Si on ne regarde que les réseaux sociaux et les messageries, on obtient ces chiffres (septembre 2017) :
1. Facebook : 40,8 millions d’utilisateurs par mois et 24,7 millions par jour
2. YouTube : 37,3 millions par mois et 11,7 millions par jour
3. Twitter : 20,6 millions par mois et 4,1 millions par jour
4. Instagram : 19,3 millions par mois et 4,8 millions par jour
5. LinkedIn : 16 millions par mois et 2,1 millions par jour
6. WhatsApp : 13,3 millions par mois et 4,2 millions par jour

Précisément, sur mobile, Médiamétrie recense ces données :
1. Facebook : 34,2 millions par mois et 18,2 millions par jour
2. YouTube : 30,1 millions par mois et 8,2 millions par jour
3. Instagram : 16,4 millions par mois et 4,7 millions par jour
4. Twitter : 15,6 millions par moi et 3,0 millions par jour
5. WhatsApp : 13,4 millions par mois et 4,3 millions par jour
6. Snapchat : 12,2 millions par mois et 6,2 millions par jour
7. LinkedIn : 10,7 millions par mois et 1,3 million par jour

Un nombre élevé d’utilisateurs par jour se traduit comme un taux d’engagement élevé des internautes avec les applications. Et si c’est le cas, Snapchat obtient la troisième place après le F bleu et YouTube. Twitter et LinkedIn, par contre, passeraient en dernière position.

Selon les études réalisées, en voici les détails sur les différents réseaux sociaux :

Facebook

• MAU : 2,072 milliards (utilisateurs actifs par mois)
• DAU : 1,368 milliard (utilisateurs actifs par jour)
• MAU en Europe : 364 millions
• DAU en Europe : 274 millions
• Messenger : 1,3 milliard de MAU
• Chiffre d’affaires annuel (2016-2017) : 36,49 milliards de dollars
• Bénéfice annuel (2016-2017) : 15,23 milliards de dollars

Instagram

• MAU : 800 millions
• DAU : 500 millions
• Stories Instagram : 300 millions de personnes chaque jour
• Nombre d’annonceurs : 2 millions (6 millions sur Facebook)

Snapchat

• DAU : 178 millions
• DAU en Europe : 57 millions
• DAU en France : 8 millions, 75% des utilisateurs ont plus de 18 ans
• Couverture : 70% des personnes âgées de 13 à 34 ans aux USA, en France, en Grande-Bretagne, en Australie
• Fréquence : un DAU accède à Snapchat 25 fois par jour et envoie 20 snaps
• Temps passé : un utilisateur passe quotidiennement 30 minutes sur le réseau

Twitter

• MAU : 300 millions
• Répartition H/F en France : 50/50
• Âge des utilisateurs en France : 49% des utilisateurs ont entre 25 et 49 ans
• CSP en France : 34% sont CSP+ (vs. 29% des internautes)

LinkedIn

• Membres (inscrits) : 500 millions
• MAU (utilisateurs) : 23% des inscrits, soit environ 115 millions
• Membres en France : 14 millions
• MAU en France : 3,2 millions

YouTube

• MAU : 1,5 milliard
• MAU en France : 37 millions selon Médiamétrie
• Fréquence : 80% des Français de 16 à 24 ans l’utilisent chaque jour
• Mobile : les utilisateurs passent plus d’une heure par jour avec un appareil mobile
• Âge : 80% des utilisateurs ont plus de 25 ans
• Consommation : 1 milliard d’heures de vidéos sont visionnées chaque jour

Si cet article vous intéresse je vous conseille de contacter notre agence d’inbound marketing.

achillesCe que vous devez absolument connaître sur les médias sociaux en 2018
read more

Les publicités en ligne sont aussi longues qu’une lecture

No comments

Actuellement, le monde de la technologie publicitaire et la publicité en ligne cherchent à atteindre le sommet de la pertinence. À l’aide de son bot, Teads Studio présente une interaction publicitaire aussi longue qu’une lecture. Par contre cela risque de poser problème. Avoir recours à un opérateur de marché (Trader) sur chaque opportunité de marketing et l’ultra targeting data-centric semble être problématique pour beaucoup d’internautes.

Par contre, beaucoup estiment que plus une publicité en ligne est pertinente, plus l’UX (expérience utilisateur) est meilleure. Certains pensent, en effet, qu’un succès d’une campagne instantanément suffit à combler les inconvénients de cette nouvelle méthode.

Ainsi, pour chaque nouvelle proposition qu’AdTech avance, il faut avoir une bonne vision sur la globalité de celle-ci afin d’assurer l’expérience utilisateur. Le In-Content, Adways sont aussi concernés.publicité en ligneTeads Studio intègre un bot dans les publicités vidéos

Pour atteindre un reach beaucoup plus important que celui de Facebook Messenger, Tommy Hilfiger a opté pour la technique de Teads Studio en introduisant un bot dans ses publicités vidéos. Afin d’avoir une meilleure interaction avec les utilisateurs à partir d’un bouton call to action dynamique lors de la création vidéo. En effet, les utilisateurs interagissent avec une intelligence artificielle conçue par Brainient, qui est devenu Teads Studio en septembre 2016.

Grâce à ce chatbot, les acheteurs ont le pouvoir d’approfondir sur toute la collection de Tommy Hilfiger. En outre, ils peuvent interagir avec le robot en posant des questions afin de savoir précisément leurs goûts et leurs tailles. Avec le chatbot intégré, le temps de visionnage de la vidéo publicitaire qui devrait être de 15 secondes passe à 2 minutes 40.

INfluencia estime que cette durée est trop longue, donc, il a décidé de discuter avec le fondateur de Brainient, Emi Gal, et aussi PDG de Teads Studio à New York. La première question qu’INfluencia a posée est :

L’arrivée de cette nouvelle méthode ne menace pas l’expérience de lecture des internautes ?

Selon le PDG de Teads Studio, l’interactivité est au moyen qui permet d’améliorer de plus en plus l’expérience utilisateur.

Sur une vidéo publicitaire d’une marque qui ne présente aucun aspect interactif, l’utilisateur doit cliquer sur la vidéo et visiter le site de la marque pour trouver le produit dont il cherche.

Par contre, si l’internaute aperçoit un produit qui le touche, il a la possibilité d’avoir des renseignements supplémentaires, connaître le prix et même l’acheter directement via la vidéo.

Est-ce que ce chatbot inclut l’intelligence artificielle dans la publicité en ligne ? Et est-ce dangereux ?

publicité en ligneLe vrai objectif de ce robot est de communiquer et répondre aux questions des internautes. Le fondateur de Brainient a pris même l’exemple d’un magasin. Lors de la recherche, les internautes n’ont plus à fouiller très loin pour trouver ce qu’ils cherchent.

De l’autre côté, le chatbot est présent pour satisfaire les besoins des internautes, que ce soit une demande de renseignement ou de conseil.

Cette nouvelle technologie pourrait-elle changer le monde de la publicité en ligne ?

Pour l’entreprise Teads Studio, les publicités conversationnelles représentent le futur de la publicité en ligne. À partir de cette nouvelle technique, les internautes s’engagent plus.

En outre, grâce à une interaction plus poussée, le temps de visionnage de la vidéo est amélioré ainsi, l’image de la marque restera gravée. Emi Gal rassure aussi les utilisateurs que leurs publicités vidéos sont entièrement sécurisées.

Par ailleurs, Teads Studio se focalise plus sur l’expérience utilisateur en augmentant le reach. En effet, 1,2 milliard d’internautes par mois sont atteints par Teads en lançant leurs vidéos. Par conséquent, cela permet de promouvoir un produit plus loin que tous.

L’expérience de consommation ne serait-elle pas menacée par l’expérience publicitaire ?

Emi Gal le nie, car selon lui, une publicité conversationnelle permet de développer l’expérience de lecture. Ainsi, les utilisateurs sont incités à rester sur un contenu. Pour cause, ces derniers peuvent avoir toutes les informations nécessaires dans une seule page grâce à la publicité.

Est-ce que le succès de cette nouvelle technologie apparaîtra dans le taux de conversion ?

La nouvelle technologie de Teads Studio ne se focalise pas sur l’attribution de conversion. Par contre, les formats Teads se concentrent au nombre de conversion à partir des différentes campagnes publicitaires lancées afin de mesurer la notoriété de la marque et ainsi, augmenter les intentions d’achat.

achillesLes publicités en ligne sont aussi longues qu’une lecture
read more

Facebook : Les publicitésFacebook sont désormais transparentes

No comments

 

Depuis quelques jours, le réseau social Facebook a sorti une nouvelle fonctionnalité, qui est pour le moment exclusive au Canada : Les publicités Facebook  sont désormais transparentes. La nouvelle fonctionnalité interfère beaucoup dans le domaine du markéting numérique. Grâce à cette nouveauté, tout le monde peut voir les publicités d’une page sur Facebook.

Facebook dévoile les publicités des pages

publicités facebookSur toutes les pages sur Facebook, sauf sur le profil personnel des utilisateurs, il y a un onglet « Publicité » dans le menu de la colonne de gauche, tout au bas. En cliquant sur cette fenêtre, vous pouvez percevoir les publicités les plus récentes de la page en question. Par exemple, la page de Tremblant.

En entrant dans la fenêtre Publicité, on peut voir les annonces publicitaires de Tremblant qui est en cours de campagne. De ce fait, tous les concurrents de l’agence de voyages ont ainsi la possibilité de voir ses publications de publicité. Il est possible donc pour ces concurrents de savoir sa stratégie de publicité facebook  tels les messages utilisés, le type de visuels ou le bouton call-to-action.

Par ailleurs, on ne peut quand même pas mesurer la performance de chacune des campagnes publicitaires menées. Les likes, les commentaires et les partages ne s’affichent pas.

Pourquoi ce changement de la part de Facebook?

Après le scandale concernant la campagne électorale de Donald Trump en 2016 et la Russie, certains insinuent que Facebook participait à ces indignations avec d’importants volumes de campagnes publicitaires sur la plateforme. Par conséquent, dans la page d’aide Facebook, le groupe affirme que tout le monde peut voir les publicités d’une page pour garder la transparence.

Celui-ci est une nouveauté chez Facebook, par contre, les entreprises et organisations qui sont actives sur le réseau n’adhèrent pas à cette nouvelle fonctionnalité.

En effet, il risque de dévoiler à ses concurrents sa stratégie markéting sur les campagnes publicitaires qu’ils lancent sur le réseau.

Il existe une échappatoire

Réellement, ce n’est pas la totalité des publicités de la page qu’on peut apercevoir. Par exemple, les publicités dynamiques ne sont pas concernées par ces divulgations. En outre, les publicités commandées pour le produit Audience Network sont aussi hors de cause.

Par ailleurs, si vous décidez de regarder sur une page, mais vous n’apercevez pas de publicité, il y a trois raisons pour cela :

  • La page que vous visitez n’a jamais lancé une campagne publicitaire
  • Les publicités de la page sont destinées exclusivement à un autre pays que le vôtre.
  • Les publicités que la page partage ne sont pas compatibles avec l’appareil que vous utilisez.

Pour les entreprises, cette nouvelle fonctionnalité de Facebook est à la fois bonne et mauvaise. En effet, elle est bonne, car vous pouvez surveiller comment vos concurrents mènent leurs campagnes publicitaires, quelles stratégies utilisent-ils. Ainsi, vous avez la possibilité d’améliorer la vôtre pour les surclasser.

Par contre, cette nouveauté a un aspect négatif, car au tour de vos concurrents, ils peuvent aussi évaluer la faiblesse de votre stratégie de campagne et ils pourront l’exploiter ensuite.

 

 

 

 

achillesFacebook : Les publicitésFacebook sont désormais transparentes
read more