All posts tagged: référencement

Comment rédiger pour le content marketing

Un contenu pertinent et optimisé pour les moteurs de recherche est l’une des bases de l’ inbound marketing en optimisant votre référencement naturel grace au content marketing.Nous allons expliquer comment créer et optimiser un billet sous WordPress, sans tomber dans le piège d’ajouter des mots-clés à tort et à travers.

Apprendre à rédiger un contenu

Titre, title et description

Dès que vous allez rédiger un article ou une page, le titre de votre contenu est le premier élément dont vous devez vous soucier.

• Pour le moteur de recherche : le titre doit être clair et posséder des mots-clés ciblés.

• Pour l’internaute:le titre doit être explicite et donner envie de lire la suite.

Pour les moteurs de recherche ces règles sont encore plus importantes, car le titre va être réutilisé à plusieurs endroits :

• en tant que balise h1 dans la page d’article
• en tant que balise h2 dans les pages de taxonomies
• en tant que titre de votre flux RSS ;
• dans la description lors du partage de contenu via les boutons de partage sociaux

Le contenu de votre billet de blog

En référencement naturel, le titre du billet et le contenu de sa balise title sont importants. Le titre de votre article n’est pas forcément le title de celui-ci.
Même s’ils sont pareil, le plugin WordPress SEO permet de les différencier

Pour changer le title, vous devez utiliser le nouveau bloc ajouté par WordPress SEO dans les pages d’édition de vos posts types. Par défaut, vous le trouverez juste en dessous de l’endroit où vous rédigerez le contenu. Profitez-en également pour remplir la balise meta description juste en dessous.

Remplissez impérativement ces deux éléments du bloc WordPress SEO.

Les balises title et meta description n’ont pas de longueur prédéfinie mais il faut respecter certaines règles

• Le titre doit comporter 60 à 70 caractères maximum..

La description doit comporter 150 à 160 caractères maximum. Au de la ce n’est pas affiché dans les SERP : Sachez que plus elle sera percutante, plus les gens auront de chances de cliquer. Si elle inclut les mots-clés saisis par l’internaute, ils seront mis en gras, augmentant ainsi la visibilité du résultat.

Attention au permalien

permalienUne fois la rédaction de votre titre de billet terminée, WordPress va l’URL de celui
L’URL ne doit pas être trop longue. Elle doit décrire votre contenu et contenir des mots clés.

La catégorie du contenu du billet

Comment choisir la catégorie dans laquelle vous allez publier votre contenu.
Comme les URL ont été correctement définies on a aucun risque de faire du duplicate content.

N’oubliez pas que vous publiez du contenu pour vos visiteurs Google.
S vous publiez un article dans plusieurs catégories, ces dernières auront tendance à trop se ressembler et Google risque alors de pénaliser les pages dupliquées en leur donnant moins de poids.

Bref un article doit être associé à une seule catégorie.

La description wordpress des catégories

Quand vous créer vos catégories, vérifier que vous avez bien renseigné une description pour chacune d’elles dans le menu article/catégorie. Cela permet d’ajouter du contenu unique et pertinent dans chacune des catégories.

Les mots-clés ou TAGS

Les mots-clés permettent de segmenter vos contenus et à faire émerger une thématique commune entre plusieurs catégories et/ou plusieurs articles.
Vous devez vous en servir correctement pour ne pas créer grâce à eux du duplicate content

Le problème des mots-clés

Souvent les utilisateurs de WordPress associent une grande quantité de tag par post avec des simples variations inutiles :

• référencement naturel

• référencement google

• le référencement naturel

• référencements naturels

• référencement naturel Google

• le référencement naturel de google.

Si ces mots-clés sont associés à un seul article, on dilue inutilement la popularité

Comment choisir son mot-clé

Vous devez suivre des règles plusieurs règles simples.

• Privilégiez deux à trois mots-clés par billet au maximum

• Un mot-clé doit faciliter la recherche d’information

• Aucun mot-clé ne doit être trop semblable à une catégorie.

Le contenu du billet de blog

Les titres

En indexant une pages les robots des moteurs de recherche essayent de comprendre les différents contenus qu’ils peuvent y trouver.
Les balises de titre h1, h2, h3, h4, h5 et h6 sont un des éléments qui leur permettent d’analyser une page. Cette division facilite le travail d’indexation et de compréhension des contenus par les moteurs de recherche mais aussi par l’internaute

WordPress permet d’insérer facilement vos titres de niveau.

Les « mots-clés » dans le contenu

Il faut faire attention de ne pas sur-optimiser votre contenu en mettant des mots-clés partout : Si, en vous relisant, vous trouvez votre texte redondant, c’est que vous n’avez pas correctement rédigé votre publication.

Bien utiliser les images

WordPress va gérer automatiquement les miniatures des et les informations relatives à ces dernières. En utilisant une image, vous aurez trois champs texte à remplir systématiquement, et un autre facultatif.

Le titre de l’image

Ce texte est affiché lors du survol de l’image. Le titre n’a pas d’impact sur le référencement naturel mais seulement sur l’accessibilité.

Le texte alternatif (attribut alt)

Ce texte est vraiment important pour le référencement naturel car il lu par les moteurs de recherche..

La légende de l’image

La légende peut tout à fait être identique au texte alternatif.

La vidéo

La vidéo est un autre excellent levier pour le référencement naturel. Pour un contenu possédant une vidéo est plus pertinent.
WordPress permet d’intégrer rapidement une vidéo dans n’importe quel article
.

Google détecte l’ajout de la vidéo dans le cœur même de votre contenu.
Ainsi il est possible d’obtenir des extraits enrichis pour la vidéo.

Si ce billet vous a plu et que vous voulez en savoir pourquoi le content marketing est essentiel à votre stratégie digitale, nous vous invitons à télécharger notre livre blanc sur l inbound marketing

Gervais Pierre-LucComment rédiger pour le content marketing
read more

Le cocon sémantique, une méthode passionnante pour référencer

Le moteur de recherche Google se transforme de jour en jour. Pour donner plus de sens aux requêtes formulées par les internautes, le moteur essaye de comprendre le sens des mots et fournit ainsi la meilleure réponse en fonction des thématiques sur votre site.
Pour aider le moteur de recherche à donner des résultats qui ont des sens, le référenceur doit faire en sorte que ses pages soient construites de manière à pouvoir identifier rapidement le sujet présenté. Cette recherche devient alors ‘’sémantique’’, d’où l’on peut constater qu’une recherche axée sur la recherche sémantique est une nouvelle stratégie SEO, permettant ainsi au site d’effectuer un référencement avec le bon mot clé mais également selon le thématique de votre site. En effet, désormais, le SEO n’est pas forcément basé sur les mots-clés, mais aussi sur les thématiques. C’est de là que le cocon sémantique prend son envol.

Réaliser l’arborescence de son site via la sémantique

Avant de se lancer, il faut avant tout comprendre profondément la sémantique de votre site. Cela dit qu’il faut lister l’ensemble des éléments que vous voulez faire figurer sur votre site web et leur donner du sens ou du signifié. ‘’ De quoi parle votre site ? ‘’ ou encore ‘’Qu’est-ce que vous proposez sur votre site ?’’. Pour pouvoir répondre à ces questions, il est indispensable rechercher et mettre en avant les mots-clés pertinents qui dirigeront les internautes à votre contenu.
Ensuite, ces mots-clés doivent être rassemblés en grandes thématiques, ce sont les pages mixtes. A partir de ces thématiques, on crée les rubriques qui forment les pages additionnels. Celle-ci donnera à son tour naissance aux sous-rubriques et ainsi de suite.
En accomplissant ces étapes, vous avez débuté la phase préliminaire de l’arborescence de votre site. Chaque rubrique et sous-rubrique doit toujours être conçues à partir du champ lexical en rapport à votre sujet principal. La continuité sémantique joue un rôle très important dans le cocoon sémantique.

L’optimisation de chaque page du cocoon sémantique

La première étape achevée, vous devez maintenant vous concentrer sur chaque landing page créée. Ainsi, la méthode à utiliser est la suivante :

optimisation
La page d’accueil doit mettre en avant les rubriques et les pages mixtes
Dans la page mixte ou page rubrique, il faut insérer un lien vers la page du niveau supérieur ou la page ‘’mère’’. Dans le corps des textes, ajouter des liens vers toutes les catégories inférieures. Ces liens doivent être insérés au sein des paragraphes (H2) annonçant le résumé de chacune d’entre elles. Dans le footer, placer des liens vers les pages ‘’sœurs’’ ou les contenus de même niveau.
Dans la page complémentaire ou la page sous-rubrique, on trouve le contenu précis de manière développée. En haut, il faut insérer un lien vers le contenu du niveau supérieur. S’il y a des sous-rubriques, ajoutez dans le corps de texte des liens vers ces pages de la même manière que dans les pages mixtes. Dans le bas de page, placez des liens vers les pages ‘’sœurs’’, c’est-à-dire vers les pages de même niveau.

Donner plus de sens à son contenu avec le cocon sémantique

Les algorithmes de Google sont de plus en plus performants. Pour cela, ils détectent et pénalisent immédiatement les sites offrant peu de valeur ajoutée. C’est pourquoi, dans le référencement naturel, c’est la qualité du contenu qui compte beaucoup. La technique du cocon sémantique tient alors une très grande place dans le référencement, seulement cette technique doit être utilisée de manière intelligente afin de répondre concrètement aux questions des internautes.

Gervais Pierre-LucLe cocon sémantique, une méthode passionnante pour référencer
read more